Revue ICAMAR 15

0,00

Revue ICAMAR 15 – Octobre 2015

PAIEMENT SÉCURISÉ
UGS : icamar-15 Catégorie :

Description

  • 69 pages
  • 1,18 Mo

Sommaire

Editorial

  • En rentrant de Barcelone (Yves Rouxeville)
  • Bref hommage à un grand ancien (Yves Rouxeville)

Etude prospective

  • Apport de l’auriculothérapie dans la prise en charge de l’anxiété chez les patients ayant un cancer du poumon. Résultats de l’étude prospective au CHU Hédi Chaker, Sfax (Tunisie) (Boussayma Hammami, Sabeh Abdelkafi, Istabrak Kallel, Jihen Aloulou, Yves Rouxeville, Ilhem Yungui)

Développements et recherches en Auriculomédecine

  • Comprendre l’intérêt des transferts d’informations (André Lentz)
  • Anneau-tests et sachets Minigrip (André Lentz)

Mesures effectuées en Auriculomédecine

  • Filtres Wratten Kodak et éléments chimiques (Yves Rouxeville)
  • Résultats des mesures effectuées selon les lieux corporels de pose de filtres chromatiques Wratten Kodak. (Yves Rouxeville)
  • Une étude portant sur la durée de perception du point révélé, anciennement nommé « point induit » (Yves Rouxeville, Dalila Trabelsi, Nabil Ezzeddine, Habib Mhimida)
  • Le RAC déclenché à la pression appuyée du pourtour de l’oreille, ses corrélations (Yves Rouxeville, Dalila Zeghal)

Partage d’observations

  • Article en Anglais
  • Positive results on the treatment of a combined ulcerative colitis and IBS case by Auriculomedicine and Photonic Medicine plus a few ancillary non-invasive and non-toxic modalities – Marc Richmond LeBel
  • Abstract en Français / Traitement d’un cas combiné de colite ulcéreuse et de maladie de l’intestin grêle réalisé par Auriculomédecine, par Médecine Photonique et par thérapeutiques associées non-invasives et non-toxiques.
  • Article en Espagnol et traduction
  • Nuevas Fronteras de la Aurículomedicina. Informe de un Caso. Representación Somatotópica de “ Una Cicatriz Psíquica ” en la Fosa Escafoidea de la Oreja. (Dr. Juan Herrera Salazar / Managua, Nicaragua)
  • Traduction de l’article en Espagnol : Nouvelles frontières de l’Auriculomédecine A propos d’un cas ? Représentation somatotopique d’une cicatrice psychique dans la fosse scaphoïde de l’oreille (Dr. Juan Herrera Salazar / Managua, Nicaragua (Traduction André Lentz et Pascal Vidal)

Opinions

  • Où percer les oreilles ? (Yves Rouxeville)

Trouvé sur le net

  • L’auriculothérapie, la délicate réflexologie de l’oreille

Publications

  • Livre – Les dernières publications de ICAMAR

Bibliographie

  • Revue des articles
  • Les derniers articles parus

Editorial

Du temps des grands voiliers de la marine, les capitaines des vaisseaux notaient quotidiennement sur leur journal de Bord leur position estimée, la direction des vents et des courants. Victime d’un grave accident de diligence, l’officier de marine Américain Matthieu Fontaine Maury ne pouvant plus naviguer fut nommé en 1842 au Dépôt des Cartes et Instruments de la Marine de Washington puis devint directeur de Observatoire Naval des Etats-Unis. Aussitôt sa nomination, Maury se mit à travailler dans les piles des vieux journaux de bord, essayant d’en extraire des données utiles aux navigateurs. De cette compilation il publia les premières cartes des courants des marées. En 1851, le premier navire utilisant cette carte pour son aller retour à Rio de Janeiro réduisit son temps de trajet de 110 jours à 75 jours, puis en 1855 le trajet de New York à San Francisco le temps moyen fut réduit de 187 jours à 136 jours, tandis que le Flying Cloud battit le record en 90 jours.

Vous pouvez lire avec intérêt la biographie de Matthieu Fontine Maury ici.
http://le-cep.org/archive/CEP_24.pdf

On peut donc en compilant des données multiples obtenir des renseignements intéressants et raccourcir le temps de trajet de nos progrès. Ne considérons pas l’auriculothérapie comme une méthode aboutie. Il nous faut encore découvrir les principaux vents et courants et établir des cartographies et stratégies thérapeutiques plus abouties.

Personnellement, je tiens à jour un journal de recherche où je note mes observations réflexions ou découvertes afin de m’en souvenir. J’invite chacun à faire de même et à noter ses observations et résultats. Ainsi nous pourrons constituer une banque de donnée nous permettant d’avancer.

Maury nous a montré que la collecte de renseignements est une méthode qui permet aussi de faire de grandes avancées. ICAMAR en collectant ces renseignements et publications justifie pleinement ce rôle. Mais ne nous contentons pas seulement des publications. Un journal de bord est un travail très enrichissant pour celui qui le tient. En écrivant, on est obligé d’aller plus loin pour expliquer ce que l’on fait et cela nous ouvre souvent des horizons nouveaux et donne des idées nouvelles.

Chacun devrait tenir son journal de bord pour lui et nous le transmettre même s’il n’est pas destiné à être publié. Constituer une telle banque de donnée permettra à chacun d’entre nous d’aller plus loin et plus vite.

André Lentz