Revue ICAMAR 22

15,00

Revue ICAMAR 22 – 7 mai 2019

PAIEMENT SÉCURISÉ
UGS : icamar-22 Catégorie :

Description

  • 92 pages
  • 3,12 Mo

Sommaire

Editorial

  • Un printemps d’opportunités pour l’Auriculothérapie (Claire-Marie Rangon)

Articles

  • La Saga de l’Auriculothérapie (Yves Rouxeville, Claire-Marie Rangon et Raphaël Nogier)
  • Analyse critique du Rapport de l’Académie de Médecine sur les Thérapies Complémentaires, 5 mars 2013 (Yves Rouxeville)
  • Engagement de Berlin pour une médecine intégrative
  • Une avancée décisive pour l’Auriculothérapie, en France (Claire-Marie Rangon, Yves Rouxeville et Raphaël Nogier)
  • L’auriculothérapie, une réflexothérapie très élaborée. Synthèse pour le GETCOP (Claire-Marie Rangon, Yves Rouxeville et Raphaël Nogier)

Recherche clinique

  • Effet de l’éclairage du filtre posé sur la main du sujet observé (Yves Rouxeville et Jean-Pierre Graziana)

Etude pilote

  • Apport de l’auriculothérapie dans la prise en charge de malades. Préalable à une étude prospective pour amélioration des pratiques (Yves Rouxeville, Thuy Huyen Nguyen, Joëlle Egreteau)

Cas Cliniques

  • Cas clinique de cruralgie (Yves Rouxeville,Anne Brault, Cécile Delaval, Emilie Renou)
  • Un cas de névralgie post-herpétique traité avec des médicaments homéopathiques contrôlés par Auriculomédecine et électrostimulation auriculaire (Dr Elkin Mauricio Vargas Garzón)
  • Cas Clinique de pseudo névralgie d’Arnold traitée par électrostimulation auriculaire non invasive (Dr Riadh Ben Hassouna)

Autres informations

  • Pourquoi les tampons (en Arabe), traduit par Riadh Ben Hassouna لماذا رسم الفحص ورسم الملاحظة؟
  • Fiche Auriculothérapie pour GETCOP – Etat ACTUEL (Claire-Marie Rangon, Yves Rouxeville et Raphaël Nogier)
  • Annonce des Journées du Getcop les 27-28 septembre 2019 à Metz
  • Annonce du Symposium du GLEM en juin 2020 à Lyon
  • APPEL DE MONTPELLIER, 28 MARS 2019 – A l’attention des autorités publiques françaises et européennes
  • Organigramme ICAMAR avril 2019
  • Instructions aux auteurs (Claire-Marie Rangon, Yves Rouxeville, Yunsan Méas)

Editorial

Un printemps d’opportunités pour l’Auriculothérapie

Je profite de la parution du numéro 22 d’ICAMAR pour vous témoigner ma satisfaction d’appartenir à un groupe à l’esprit ouvert, facteur de coopération et de compagnonnage.

Au fil de vos articles (et de vos commentaires), je découvre avec intérêt les nombreuses possibilités de l’Auriculomédecine (et de la Médecine Photonique) qui ne sont pas enseignées au DIU d’Auriculothérapie scientifique. Pas encore, du moins. Ce n’est peut-être qu’une question de temps…

En effet, il faut accepter, avec patience mais détermination, de passer par plusieurs étapes successives avant d’atteindre la reconnaissance du monde médical et scientifique. Nous venons de passer une de ces étapes décisives : l’Appel de Montpellier (auquel j’ai assisté le mois dernier) et le livre blanc du GETCOP prouvent que la Médecine Intégrative est bien une réalité acceptée, voire revendiquée, par des PU-PH (même en quantité « infinitésimale », tout comme l’homéopathie) auprès des Autorités officielles.

Dans son sillon, l’Auriculothérapie est présentée comme une technique élaborée de réflexothérapie, et non plus comme une cousine de l’Acupuncture, ce qui est probablement plus satisfaisant au niveau de ses mécanismes d’action.

Le chemin reste encore long : il nous faut redoubler d’ardeur et de rigueur, car la destination n’est plus à l’horizon lointain, mais relativement proche. Il faudra encore plusieurs études bien menées pour démontrer et achever de convaincre un public qui commence à tendre l’oreille…

Cela demandera de nombreux efforts, connaissant la difficulté des médecins libéraux à réaliser des travaux coûteux (en temps et en argent), alors que nous disposons de si peu d’équipes hospitalières ayant le courage de solliciter les Centres d’Investigation Clinique (CIC) ou Unités de Recherche Clinique (URC) sur des thématiques de Médecine Non Conventionnelle.

Je tiens à féliciter les auteurs des cas cliniques et des études de ce numéro 22 d’ICAMAR pour l’amélioration de qualité de vie indéniable apportée par leurs travaux.

Je tiens également à saluer la réactivité et le professionnalisme des comités de lecture et de rédaction ainsi que le sérieux et l’obstination de notre Webmaster.

Grâce à vous tous, je reste optimiste pour l’avenir. En effet, la profession est en train de se structurer d’elle-même (comme le montrent le rapport de l’INSERM puis la présentation faite au GETCOP).

Enfin et surtout, le « patient » devient impatient, recherchant partout des solutions à ses maux, des solutions efficaces et accessibles, avec peu d’effets

indésirables, même si elle n’est pas encore réalisée en routine. Il finira par trouver un auriculothérapeute sur son parcours du combattant… car, nous sommes de plus en plus nombreux et surtout, nous commençons à UNIR nos forces, par-delà les frontières et les écoles. Nous devenons ainsi incontournables et terriblement puissants.

Nous sommes encore dans l’ombre mais nos détracteurs, eux, sont définitivement du « côté obscur ».

Ce numéro printanier, où la lumière inonde la Terre et permet l’éclosion d’une vie nouvelle, préfigure notre reconnaissance, à l’origine d’un « pas » non pas « grand » mais immense pour la Médecine, donc l’Humanité !

Claire-Marie Rangon