Revue ICAMAR 24

15,00

Revue ICAMAR 24 – 21 mars 2020

PAIEMENT SÉCURISÉ
UGS : icamar-24 Catégorie :

Description

  • 148 pages
  • 2,9 Mo

Sommaire

EDITORIAL (Y. Rouxeville)

NOUVELLES D'ICAMAR
• Organigramme d’ICAMAR pour 2020
• Résultats des Assemblées Générales (fin 2019 et début 2020)

EVALUATIONS
• Étude pilote à Lorient : soins de support en Oncologie (Y. Rouxeville, T.H. Nguyen, J. Egreteau, Ch. Sire)
• Un estudio piloto: cuidados terapéuticos de apoyo mediante auriculoterapia en onco logía (Y. Rouxeville et al / traduction en espagnol M. Vargas)
• Un défi, l’évaluation de l’auriculothérapie (Y. Rouxeville)
• Analgésie postopératoire avec A. T. en arthroscopie du genou (M. Vargas. / traduction en Français de l’ECR de Daniel Asis présenté en 1994)

CAS CLINIQUES
• Cas clinique présenté par Mme. H. (T.H. Nguyen, Y. Rouxeville, A. Viorney)

ACUPRESSION AURICULAIRE
• Gestion de crise sanitaire par acupression auriculaire (Groupe d’experts AMATA)
• Gestión de crisis sanitaria Aporte de la acupresión auricular (Groupe d’experts AMATA / Traduction en Espagnol par M.Vargas)

MEDECINE PHOTONIQUE
• Préface de l’étude de Jacques Puvis de Chavannes en médecine photonique (R. Chabert)
• Huit patients traités en médecine photonique - article complet (J. Puvis de Chavannes)

MÉDECINE
• Estado actual en Francia de la Acupuntura somática y auricular (Claudie Terral / Traduction en Espagnol de M. Vargas)
• Observation. Une préparation à l’accouchement (JL Vigneron)

THERAPIES COMPLEMENTAIRES
• Les Thérapies Complémentaires Personnalisées - Acupuncture somatique et auriculothérapie (C. Terral)

PIERRE MAGNIN
• Entretien avec le Recteur Pierre Magnin : avis sur le Pr Henri Laborit (Y. Rouxeville)
• Apports de Auriculothérapie, couplée à la prise du RAC VAS, à la Médecine (P. Magnin)
• Réponse à la traduction en Anglais de son allocution de 1997 (P. Magnin)

PAUL NOGIER
• Mécanismes intervenant dans les cartographies d’oreille, pouvant expliquer la théorie des phases décrites par Paul Nogier en 1980 (Y. Rouxeville)
• Index des cours de Paul Nogier - 1981/1994 (Y. Rouxeville)

RAPPORT
• Les « médecines douces » épinglées par la DGCCRF (décembre 2019)

Editorial

En octobre 2009, lors du Symposium de Bologne organisé par le regretté Marco Romoli, quelques francophones regrettaient l’absence de revue spécifique à l’Auriculothérapie et l’Auriculomédecine, pouvant succéder à la revue auriculo-médecine parue régulièrement entre 1975 et 1984.

L’association ICAMAR s’est bâtie pour éditer la revue éponyme, à raison de deux à trois numéros par an. L’intérêt a été confidentiel au départ ; la qualité des articles et la découverte de l’intérêt d’un comité de lecture ont permis la fidélité de nouveaux lecteurs et des auteurs de talent.

Par notre existence, il s’est établi une sorte de fédération autour de la véritable Auriculothérapie (au sens large) alors que s’expriment des courants négationnistes (niant la paternité de Paul Nogier) ou arrivistes…

Le X° Symposium qui aurait dû se dérouler les 4-5-6 juin 2020 à Lyon, en cet Hôtel Perrache qui fut le lieu jusqu’en juin 1999 où les pionniers venaient au Cours supérieur pour se ressourcer, et les élèves directs de Paul Nogier s’y pressaient pour affiner les techniques. Cet espace géographique éloigné du GLEM a permis des perfectionnements et des dialogues qui n’auraient pas été possibles dans un lieu d’enseignement. J’ai toujours affirmé que l’on ne peut enseigner que des faits, des techniques contrôlées et vérifiées ; sinon les élèves sont désarçonnés par les théories et contre-théories (des trouvailles, et non une recherche aboutie). En effet, dépasser l’empirisme ne peut se faite que par la méthode expérimentale et les ans accumulés !

Dans un bel élan solidaire, les dirigeants et lecteurs d’ICAMAR (ainsi que les praticiens formés par Auriculo Sans Frontières en Bretagne, au Brésil ou en Tunisie) ont travaillé pour soutenir le GLEM (« la Mecque de l’Auriculothérapie ») en soumettant des travaux de grande qualité. Mais la crise sanitaire mondiale fait reporter le X° Symposium d’un an, en juin 2021.

Une structure qui n’est ni pérenne ni figée.

Avoir tenu pendant dix ans est déjà un exploit. Mais la survie a justifié la refonte des Statuts. La poignée de bénévoles poursuit sa mission avec un bel enthousiasme. Nous occupons désormais une juste place : ni trop, ni trop peu, juste ce qu’il faut. Continuons à avancer, transmettre et innover ; on fait ce qu’on peut !

La crise sanitaire liée à la Covid-19* sera bénéfique à l’Auriculothérapie.

Cette situation exceptionnelle, a relégué la futilité, les prétentions et l’Ego aux oubliettes. Elle permet de se confronter aux réalités, et de noter les effets pervers des utopies.

Le fait de délocaliser conduit à dépendre de pays éloignés pour assurer nos besoins, même stratégiques. Le mondialisme prend un coup dans l’aile ; le souverainisme et le bon sens deviendront ainsi le vrai progrès.

La logique comptable ne sera plus le guide décisionnel en matière de Santé. Après avoir misé sur le tout médicament (antibiotiques, anti inflammatoires, antidépresseurs…), on réapprend l’hygiène et le bon sens. L’acupression auriculaire montre son efficacité et son intérêt en téléconsultation. D’autres initiatives vont naître. Un certain renouveau de l’Auriculothérapie doit permettre son juste développement.

* L’académie Française a décidé que la maladie Covid-19 est féminin (d signifiant disease).

Les Cahiers n°25 d’ICAMAR

Le prochain cahier, n°25 (à paraître en septembre 2020) nous permettra une analyse plus complète des particularités en matière d’infection virale, et des multiples raisons de notre impréparation. Nous comprendrons mieux à cette date les apports de la Covid-19 pour la connaissance de l’immunité virale.

Le président Macron a parlé de « guerre sanitaire ». Le point de départ de la Covid-19 est la Chine, ce pays gigantesque dont l’opacité du discours a pu conduire à échafauder de légitimes hypothèses, avec pour lampiste le pangolin. Souhaitons que cette guerre ayant débuté à l’image de la drôle de guerre de 1939- 1940 n’ait pas pour effet un Dien-Bien-Phu économique !

Cependant, notre priorité reste l’Auriculothérapie (au sens large) et les thérapies associées. Cette année 2020 devait avoir pour point d’orgue le X° Symposium qui sera reporté en juillet 2021. Merci à tous de faire part de vos idées, de votre expérience et de vos observations sur deux ou trois pages, afin que le n°25 ne soit pas un monologue !

Yves Rouxeville